vendredi 29 mars 2013

ALL BLX - Acme

Revenons aux vraies valeurs. Au son que j'attribue inconsciemment à Abet Cuces : l'ambient.

Des tressaillements doux, des ondes solaires ralenties et grossies jusqu'à ce qu'on puisse les voir, les toucher. Arrêtées, jusqu'à ce que les enfants jouent dessus, toboggan doré translucide. Les rires lointains se noient sur le chemin de l'école, en août. Les mois et l'espace n'ont plus aucun sens, l'infusion d'oiseaux dans la tasse, sous le saule pleureur, midi et minuit, tout s'enchevêtre de Notre-Dame aux feuillages d'absinthe. Les rebondissements venteux ah! Le temps détruit tout, même le temps, piégé dans le froid. Quelques crissements de pas encore dans l'oreille après les jours de marche qui n'en finissent pas. Pour partir à la bordure du monde, et voir le soleil lui tourner autour. Je ne crois pas en la Lune, je crois que c'est l'envers du soleil.

Les montagnes de siècles en siècles grandissent, dans le but monomaniaque de percer le ciel. Oh nous les avons copiés, buildings et tours, à dégainer nos ondes radio vers Saturne, pour nous brûler synapses et antennes. Heureusement les enfants et les oiseaux chantent encore, dans des langages inconnus que les ornithologues, je l'espère, ne déchiffreront jamais. Tout meurt avec le rationnel. A chaque réalité le rêve décède. Ah. Les mésanges, encore à des années de la science. Plus loin encore d'elle que les planètes voisines. Arrêtez tout, c'est l'heure du goûter. Arrêtez les rayons. Slow down.



All Blacks (ALL BLX) vient de Russie, d'où il nous ramène une part d'été St-Petersbourgeois, de chaleur torride et fondante montagneux, extrêmement agréable. Je me rappelle Witxes en écoutant ce disque, mais aussi que l'ambient est décidément un genre typique du "vivons heureux vivons cachés". Acme semble être l'enregistrement des fluides passant dans un corps, mélangé à une ambiance extérieure bouchée, agrémentée d'oiseaux et d'une touche cosmique presque krautrock (ralenti). Quoi qu'il en soit, l'ambient profond connait ici quelques attaques de guitares volantes, aux riffing très shoegaze, toujours d'un calme plus apaisant que la camomille un jour de mai.

Sortie en avril, pas encore de version physique mais surveillez Jozik Records, probablement le label de la situation. Des packagings absolument adorables, avec quelques perles comme Kösmonaut, sûrement bientôt ici-bas.

2 commentaires:

  1. Thank you very much for this words

    Nikita Voyakin, ALL BLX

    RépondreSupprimer
  2. You're welcome Nikita :)
    Hope to hear from you soon !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.